53e compagnie

L A  R É S E R V E  O P É R A T I O N N E L L E

Au cours des dix dernières années, les évolutions de la situation internationale et la professionnalisation des armées ont induit des mutations profondes au sein du ministère de la Défense et de l’armée de Terre en particulier.

 

Face à la diversité et la multiplication des missions qui lui sont confiées, cette dernière doit faire preuve de souplesse et d’adaptabilité.

C’est pourquoi elle a besoin d’une réserve opérationnelle jeune et dynamique.

 

La réserve opérationnelle est constituée de citoyens, hommes et femmes, qui, parallèlement à leurs études, leur métier ou leur vie de famille, acceptent de consacrer une partie de leur temps à servir leur pays. Ils constituent le renfort indispensable d’une armée professionnelle moderne.

 

Le rôle de la réserve opérationnelle est :

- d’apporter un renfort aux unités d’active très sollicitées par la multiplication des crises ou événements exceptionnels, tant à l’intérieur du territoire national que sur les théâtres d’opérations extérieures,

- de compléter les moyens des armées par l’apport de compétences et de spécialités civiles indispensables à la gestion des crises.

 

La réserve ?

  • Des hommes et des femmes issus du civil : cadres, employés, ouvriers, fonctionnaires, professions libérales, lycéens et étudiants ...
  • Mener une vie professionnelle et familiale normale ou bien continuer ses études. De temps en temps, en général un w-e par mois, suivre un entraînement militaire ou servir son régiment dans sa spécialité.
  • C'est un engagement moral, si des contraintes personnelles vous empêchent de vous rendre aux convocations aucune sanction n'est prévue.
  • Le réserviste ne peut être engagé dans une action militaire sans son consentement.
  • La réserve c'est : la camaraderie, la vie en collectivité, la découverte de nouveaux horizons, vivre dans un monde d'action ...

Les avantages

  • La solde, identique à celle des engagés est non imposable :

    La solde Jour en euro (source site DRAT)
    GRADE
    Solde Net en caserne (ou quartier)
    Solde net en campagne ou opération
    Militaire du rang
    37,15
    54
    Caporal-chef
    48
    67
    Sergent chef
    60
    85
    Adjudant Chef
    79
    107
    Lieutenant 81 118

 

  • Chaque militaire de réserve perçoit un paquetage complet comprenant : Une tenue de sortie, 2 treillis bariolés, rangers, parka, casque lourd, duvet, etc...

     

  • Le transport sur le réseau ferroviaire SNCF est gratuit pour se rendre aux séances d’instruction.

     

  • Durant les périodes de réserve prise en charge complète (nourriture, logement ...)

     

  • Possibilité de formation sur engins de terrassement avec possibilité de passer un Certificat Technique Elémentaire (CTE).

     

  • Programme détaillé des formations initiales FMIR et FIE

La réserve à la 53e Compagnie du 19 Régiment de Génie? pourquoi ?

  • Une expérience originale.
  • Se former aux métiers du BTP. Compétences recherchées dans le civil.
  • Des responsabilité dans sa spécialité.
  • Des missions opérationnelles dans un cadre national ou international.
  • Des missions de sécurité générale dans son environnement local.
  • Servir son pays.

Conditions de volontariat

 

  • Être de nationalité française, âgé de 17 au moins et de 35 ans au plus.
  • Être en règle au regard des obligations du service national (ou JAPD).
  • Ne pas avoir été condamné pénalement.
  • Souscrire un engagement à servir dans la réserve pour un durée de un à cinq ans renouvelable, dont cinq jours minimum par an.
  • La réserve est bien évidemment accessibles aux femmes.

L'Engagement à Servir dans la Réserve

 

  • Un engagement initial à partir de 5 jours et jusqu’à 30 jours par an.
  • E.S.R. complémentaire de 30 à 60 jours dans la limite de 15 % des ESR signés.
  • Exceptionnellement une extension jusqu’à 210 jours par an.

FAQ

Questions fréquentes

Pour en savoir plus : Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.
Vous pouvez aussi consulter le site de la Délégation aux réserves de l'armée de Terre. (DRAT)

  1. Les réserves sont-elles une nécessité pour la Défense nationale ?
  2. Les réserves, composées de volontaires faisant de courtes périodes, peut-elle être efficace ?
  3. Les obligations du réserviste sont-elles semblables à celles d'un soldat professionnel ?
  4. Les réserves peuvent-elles intervenir hors des frontières de la France, notamment pour des opérations de maintien de la paix ou d'assistance humanitaire ?
  5. Les réserves sont-elles utilisées lors des plans ORSEC ou Vigipirate ?
  6. Les réserves sont-elles employées dans le cadre de l'enseignement de défense, des journées d'appel et de préparation à la défense (JAPD) et des préparations militaires ?
  7. Quel est le coût de la réserve ?
  8. Tout le monde peut-il être réserviste ?
  9. Y-a-t-il une place pour les femmes ?
  10. Combien de temps le réserviste consacre-t-il à ses activités dans la réserve ?
  11. Tout le monde fait-il la même chose dans la réserve ?
  12. En quoi consiste la formation militaire du réserviste ?
  13. Quel intérêt le réserviste peut-il tirer de la réserve ?
  14. Est-il possible de "faire carrière" dans les réserves ?
  15. Les activités dans les réserves sont-elles compatibles avec des activités professionnelles ?
  16. Le réserviste peut-il prétendre à des récompenses et à des décorations pour services rendus ?

1 Les réserves sont-elles une nécessité pour la Défense nationale ?

Oui. Une armée professionnelle ne suffit pas à faire face en toutes circonstances à tous les besoins de la Défense militaire et de la Défense civile. Les effectifs réunis de la réserve opérationnelle représentent pour les Armées une augmentation de 20 % de leur capacité opérationnelle (c'est à dire la valeur de 20 régiments supplémentaires pour l'armée de Terre). C'est aussi le choix des principaux partenaires occidentaux de la France dont les armées possèdent des compléments ou des forces de réserve pour compléter les capacités des forces permanentes. En effet, la Défense est l'affaire de tous dans les pays à tradition démocratique. Enfin, la réserve est un élément essentiel des échanges entre l'Armée et la Nation.


Retour questionnaire

2 Les réserves, composées de volontaires faisant de courtes périodes, peut-elle être efficace ?

Le principe d'intégration de la réserve dans l'active est garant de l'efficacité de l'ensemble. Au sein des formations professionnelles, les réservistes acquièrent leur efficacité dans la durée, allant de l'apprentissage de missions simples et d'exécution à la prise de responsabilités plus complexes après quelques années d'expérience. En outre, certaines qualifications civiles sont directement utilisables dans l'Armée.


Retour questionnaire

3 Les obligations du réserviste sont-elles semblables à celles d'un soldat professionnel ?

Le réserviste n'a pas les mêmes sujétions militaires que le soldat professionnel. En dehors de la mise en oeuvre de mesures d'exception prévues par l'ordonnance de 1959 (réquisition - mobilisation) le réserviste ne peut être engagé dans une action militaire sans son consentement.

Toutefois, pendant ses périodes d'activité, il dispose des mêmes droits et il est soumis aux mêmes devoirs que le militaire d'active.


Retour questionnaire

4 Les réserves peuvent-elles intervenir hors des frontières de la France, notamment pour des opérations de maintien de la paix ou d'assistance humanitaire ?

Oui, chaque réserviste pris individuellement peut participer, s'il est volontaire, à toutes les missions accomplies par les forces terrestres françaises dans le monde. il est concevable d'engager des modules constitués de réservistes volontaires.


Retour questionnaire

5 Les réserves sont-elles utilisées lors des plans ORSEC ou Vigipirate ?

Oui, la composante réserve est instruite et entraînée pour participer à des missions de défense civile et à des missions d'assistance aux populations. Des réservistes ont renforcé et renforcent encore les unités d'active engagées dans l'exécution du plan Vigipirate. De nombreux réservistes sont également engagés régulièrement au sein de l'armée de Terre pour lutter contre les inondations, les feux de forêt et autres catastrophes naturelles (type plan ORSEC).


Retour questionnaire

6 Les réserves sont-elles employées dans le cadre des journées d'appel et de préparation à la défense (JAPD) et des préparations militaires ?

Oui les réservistes participent activement aux JAPD et renforcent notablement l'encadrement des préparations militaires.


Retour questionnaire

7 Quel est le coût de la réserve ?

Le budget dévolu à la réserve est de 89,3 millions d'Euros en 2002 programmés, pour 67,7 millions d'Euros acceptés en loi de finance intermédiaire.

En 2003 le gouvernement a prévu la création d'une prime incitation au volontariat de 85,83 millions d'Euros étalée sur 6 ans.


Retour questionnaire

8 Tout le monde peut-il être réserviste ?

Oui, les activités dans la réserve sont ouvertes à toute personne volontaire répondant aux conditions suivantes :

  • être français(e),
  • être dégagé des obligations du service national (JAPD),
  • avoir 17 ans au moins,
  • ne jamais avoir été condamné à une peine criminelle,
  • être reconnu médicalement apte à servir.

Retour questionnaire

9 Y-a-t-il une place pour les femmes ?

Oui, bien sûr. Aucun quota d'aucune sorte ne limite la participation féminine et aucune spécialité ne leur est interdite. Il est particulièrement souhaité que davantage de femmes s'engagent dans les réserves.

Retour questionnaire

10 Combien de temps le réserviste consacre-t-il à ses activités dans la réserve ?

Cela dépend de sa disponibilité et de ses souhaits. Le volume minimal d'activité est de 5 jours par an. En moyenne, toutes catégories confondues, les réservistes consacrent 16 à 18 jours chaque année aux activités militaires. Les dispositions du projet de loi portant organisation de la réserve militaire prévoient une durée maximale de 30 jours par an, prolongeable de 30 autres jours en cas de participation à l'encadrement des préparations militaires et pouvant être portée à 210 jours en cas de nécessité liée à l'emploi opérationnel des forces.

Retour questionnaire

11 Tout le monde fait-il la même chose dans la réserve ?

Non, car les besoins de l'armée de Terre sont multiples. Les réservistes peuvent y remplir des missions de combat ou des missions de spécialistes, notamment dans les domaines comme l'informatique, la logistique, les services juridiques ou encore l'interprétariat.


Retour questionnaire
12 En quoi consiste la formation militaire du réserviste ?

La formation de base est nécessaire pour qui n'a pas eu d'expérience militaire avant son intégration dans la réserve. Bien que cela ne soit pas obligatoire, cette formation peut commencer par une préparation militaire qui permet de s'initier aux actes élémentaires du combattant : tir, sport, topographie, gestes de premier secours... La formation est ensuite plus technique et se concentre sur l'emploi tenu : combattant, conducteur, infirmier, spécialiste en logistique, encadrement, état-major... La formation militaire est étalée dans l'année sous forme d'activités durant certains week-ends et une ou deux périodes plus longues de quelques jours consécutifs.


Retour questionnaire

13 Quel intérêt le réserviste peut-il tirer de la réserve ?
Les motifs de satisfactions et d'intérêt son nombreux :
a) servir son pays en contribuant à sa défense militaire.
b) vivre dans un monde d'action.
c) acquérir d'autres compétences ou étoffer sa spécialité civile dans un autre contexte.
d) accroître sa confiance en soi, sa force de caractère, son aptitude physique grâce à la formation dispensée dans les Armées.
e) s'enrichir au contact d'autres personnes venues de tous les horizons.
f) apprendre à diriger une équipe
g) développer ses facultés d'adaptation et de réaction
h) se sentir reconnu(e) par l'institution militaire (grade, solde,...)


Retour questionnaire

14 Est-il possible de "faire carrière" dans les réserves ?
Oui. La carrière dans la réserve repose sur l'engagement et le mérite de chacun. Le réserviste peut ainsi s'élever régulièrement dans la hiérarchie des différentes catégories : militaire du rang, sous-officier, officier, ce qui lui procure des opportunités supplémentaires d'accomplir des activités valorisantes. Des formations permettent également aux réservistes qualifiés et méritants de passer d'une catégorie à l'autre.


Retour questionnaire

 

15 Les activités dans les réserves sont-elles compatibles avec des activités professionnelles ?

Oui, c'est le plus souvent une affaire d'organisation. L'engagement dans la réserve n'est pas contradictoire avec une vie professionnelle active car il est une source importante d'enrichissement personnel dont le milieu professionnel civil bénéficie. La disponibilité dont le réserviste a besoin pour ses activités militaires doit s'établir en concertation. Une planification rigoureuse des activités militaires y contribue efficacement.

Le projet de loi portant organisation de la réserve militaire prévoit un droit de disponibilité de cinq jours ouvrés par an afin de faciliter les activités du réserviste. Cette durée plancher pourra être prolongée par le biais de conventions Armées-employeurs ou grâce à un dialogue direct entre le réserviste, son interlocuteur militaire et l'entreprise.


Retour questionnaire

16 Le réserviste peut-il prétendre à des récompenses et à des décorations pour services rendus ?
Oui. Le réserviste peut être récompensé au même titre que les militaires d'active par différentes procédures. En outre, les activités dans la réserve permettent l'attribution de la médaille des services militaires volontaires et, pour les plus méritants, l'Ordre National du Mérite ou même la Légion d'Honneur.


Retour questionnaire

 




Powered by Joomla!®. Designed by: free joomla templates low-cost hosting Valid XHTML and CSS.

© 2010 - 2016 | Site non officiel | Tous droits réservés 53e Compagnie.fr